Annuaire-actif.net
Immobilier

Tour d’horizon sur la garantie de loyer

La garantie locative se présente comme une alternative intéressante pour de nombreux investisseurs immobiliers. D’ailleurs, elle est largement privilégiée et utilisée dans le marché des appartements et dans certains endroits où les locations sont en baisse et où il est de plus en plus difficile de trouver des locataires. Voici quelques points à savoir sur la garantie de loyer en Suisse.

Garantie de loyer : les diverses conditions

Une garantie locative est une somme d’argent que le locataire verse au propriétaire ou à la régie. À la fin de la location, le montant lui sera généralement rendu dans sa totalité sauf si l’occupant a manqué à ses obligations stipulées dans le contrat de bail (retard de paiement de loyer, dégâts matériels, etc.). De même, le montant de la garantie ne peut être compensé avec d’éventuels montants dus au bailleur (notamment les loyers impayés).

Il faudra également l’accord du locataire et du bailleur pour pouvoir débloquer, partiellement ou complètement la garantie. Cette dernière peut être effectuée auprès d’un établissement bancaire ou d’une société de cautionnement. Quant aux documents à prévoir, il faut une copie du bail à loyer ainsi que les pièces d’identité de tous les titulaires du bail. À noter que le dossier doit obligatoirement être présenté dans les 30 jours suivant la signature du bail ou bien à l’état des lieux d’entrée.

Le coût de la garantie locative

Pour une location immobilière notamment un bail d’habitation, les bailleurs prévoient en général 3 mois de loyer hors charges. Le montant d’une garantie de loyer en Suisse est donc assez colossal pour les locataires. Heureusement, il existe une option nettement plus avantageuse pour ces derniers : la souscription à une assurance. En effet, la procédure d’inscription est simple et rapide. Le bailleur recevra également la caution dans le plus bref délai.

De plus, le locataire aura accès gratuitement à son épargne sans avoir à déposer le montant pendant toute la durée du bail, ce qui peut grandement lui faciliter la tâche. Et si ce dernier n’a pas les moyens de payer tout de suite les éventuels dommages ou loyers impayés, l’assurance se chargera de régler les factures et les réclamera ensuite. Par ailleurs, il n’y a ni frais d’affiliation ni frais de traitement en cas de changement dans les rapports de location pour la plupart des assurances. Le locataire peut aussi bénéficier de rabais et d’un frais annuel à moindre coût.

Related posts

Comment calculer le prix d’un terrain à bâtir ?

Connaître les étapes d’une opération de débarras

Les critères pour choisir son matériel électrique

Leave a Comment