Annuaire-actif.net
Immobilier

Isolation toiture : les techniques qui marchent

Isolation toiture : les techniques qui marchent
Notez cet article

La toiture est souvent le premier responsable des déperditions de chaleur à la maison. On estime qu’environ 30 % de la chaleur ambiante s’y échappe ce qui fait 30 % de plus sur la facture d’énergie. Pour ne pas avoir à payer plus tout en maintenant un confort thermique agréable au sein de l’habitation, bien isoler le toit est essentiel. Voici comment procéder …

Isoler la toiture par l’intérieur

C’est la solution la plus couramment adoptée puisqu’elle revient moins chère qu’une isolation par l’extérieur. En moyenne, il faut compter entre 20 et 30 euros le mètre carré, mais cela peut fortement grimper en fonction de l’isolant choisi.

Pour la réaliser, diverses techniques existent. La meilleure option dépendra de la nature de la toiture : en pente ou plate.

L’isolation d’une toiture en pente :

Lorsque le toit est pentu, cela signifie qu’il repose sur une charpente en chevrons. Dans ce cas-là, il faudra placer les isolants entre les poutres en bois. Le choix de l’isolant, nature et épaisseur, dépendra du budget du propriétaire et de ses envies personnelles. Pour des matériaux faciles à poser, veillez à ce que l’épaisseur des isolants soit inférieure ou égale à la hauteur des chevrons. Ces derniers sont généralement hauts de 3 cm.

Afin d’optimiser leur performance, pensez à :

  • Poser les isolants de manière transversale ;
  • Bien mesurer l’écartement entre les chevrons avant de découper les panneaux ;
  • Mettre ces derniers à plat sur le sol puis y reporter les mesures prises en y ajoutant 15 à 20 cm de plus. Les panneaux seront plus longs que l’écartement, mais il faudra les compresser pour une meilleure efficacité ;
  • Utiliser un couteau à dent ou une scie égoïne pour découper l’isolant ;
  • Poser le panneau en partant du bas du rampant pour ensuite remonter jusqu’au faitage. Il faut laissez une lame d’air d’environ 3 cm entre l’isolant et les sous-matériaux de la couverture du toit ;
  • Bien colmater toutes les jonctions existantes que ce soit celles situées entre les panneaux d’isolants ou celles présentes sur les surfaces maçonnées. Et si la toiture présente des lucarnes ou des fenêtres, il faut bien les entourer d’isolants. Il faut faire en sorte de supprimer tous les points pouvant générer des ponts thermiques.

L’isolation d’une toiture plate :

Dans le cas d’une toiture plate, il faudra poser l’isolant entre la sous-toiture et les poutres. Pour ce faire, un cadre en bois doit d’abord être mis en place. Ce dernier garantit à la fois la pose des panneaux et de la finition.

Comme avec la toiture en pente, il faut bien mesurer les panneaux et bien colmater les points de jonctions.

Les points communs pour une isolation par l’intérieur :

Que la toiture soit en pente ou plate, il est toujours conseillé d’utiliser un pare-vapeur en amont et une sous-toiture en aval selon les experts en traitement toiture aclisson. Alors que la sous-toiture doit être placée directement sous la couverture du toit, le pare-vapeur ou frein-vapeur doit être placé sous l’isolant. Ces deux éléments protègent l’isolant des éventuels problèmes d’humidité. En effet, si jamais l’humidité s’infiltre au niveau des panneaux, leur coefficient d’isolation va chuter. Les déperditions de chaleur seront alors de retour. Soulignons que ces deux techniques sont idéales lorsqu’on ne compte pas aménager les combles. Dans le cas contraire, il est plus pertinent d’opter pour l’isolation en double couche.

L’isolation en double couche :

Cette technique renforce davantage d’isolation de la toiture et donc des combles aménagés. Pour ce faire, il faut d’abord mettre en place des suspentes. Ces dernières serviront de support à l’ossature métallique qui va permettre de fixer la deuxième couche d’isolant. Celle-ci dit être posée de manière perpendiculaire à la première couche. Comme avec la première, on part toujours du bas des rampants. Puisqu’ici, on a des suspentes, il faudra inciser les panneaux d’isolants pour les faire passer.

 

Related posts

Comment calculer le prix d’un terrain à bâtir ?

Suite au Brexit, les acheteurs Britanniques de l’immobilier en France sont de retour !

Comment choisir son programme neuf

Leave a Comment