Annuaire-actif.net
  • Home
  • Non classé
  • Investissement dans des murs commerciaux : les points essentiels
Non classé

Investissement dans des murs commerciaux : les points essentiels

Investissement dans des murs commerciaux : les points essentiels
Notez cet article

Investir dans des murs de boutique s’avère être une option judicieuse pour bien préparer votre retraite. En effet, il s’agit d’un investissement dont les revenus sont importants et vous assureront une sécurité financière à court et à long terme. Mais même si l’achat d’un local commercial présente un intérêt majeur, il est nécessaire de se poser les bonnes questions pour que la formule fonctionne.

Murs de commerce : comment les mettre en valeur ?

Les murs de boutique sont surtout destinés à un usage publicitaire. Ils doivent ainsi répondre à quelques critères tels que la visibilité, l’accessibilité ou encore la pertinence de leur contenu. De ce fait, un commerce situé dans le centre-ville et aux abords d’un arrêt de bus, d’un carrefour ou d’un endroit où le trafic est dense aura certainement plus de succès. Par ailleurs, un local commercial bien situé engendrera deux fois plus de profits qu’un bien résidentiel.

Partie juridique : quels dossiers faut-il examiner ?

Cette étape requiert des compétences particulières du fait qu’elle aborde en partie l’aspect technique du projet. Dans cette optique, différents points entrent en jeu comme :

  • Le bail commercial 

À l’inverse des biens résidentiels, les murs commerciaux se louent à longue durée. En principe, la durée d’un bail commercial est de 9 ans, avec la possibilité de rompre le contrat seulement tous les 3 ans. De plus, il est soumis à une réglementation qui évolue d’année en année. L’analyse d’un bail se révèle ainsi plus compliquée, car des changements peuvent y être apportés à tout moment en vue de son amélioration.

  • Le règlement de copropriété

Trop peu de propriétaire ne prêtent attention à cette réglementation permettant plus particulièrement de vérifier l’affectation d’un local. En effet, il arrive parfois que ce dernier soit loué à un restaurant ou autres activités exclues du règlement de copropriété. Cette violation des codes peut ainsi être une source de contentieux pénalisant pour l’investisseur.

Comment minimiser les risques ?

En ce qui concerne la réduction des risques d’erreur liée au prix, réaliser un premier investissement dans un local commercial occupé constitue un choix judicieux. Le loyer qui va servir de référence va en effet permettre au propriétaire de réajuster le prix du bien en question.

Quant à l’achat d’un local commercial, il est vivement recommandé de bien structurer son patrimoine. Dans ce cadre, le fait d’investir dans 2 opérations plutôt qu’une seule réduit le risque d’échec tout en améliorant les bénéfices apportés par les investissements.

En outre, l’optimisation bancaire et l’optimisation fiscale sont deux critères à ne pas négliger afin de structurer au mieux l’investissement tout en le rentabilisant davantage.

Related posts

Contrôle d’accès : pourquoi opter pour la poutre coulissante ?

Leave a Comment